Des nouvelles des lectures des 4 jeudis

Publié le par les mots bleus le tube

Alors voilà le jeudi 30 Aout dernier une vingtaine de lecteurs et d'auditeurs sont venus partager un moment sympathique autour de la lecture à l'extra marché de Courpière.

Au programme nous avons entendu:

 

- Marion et Aurélia de la Cie Le pied en dedans nous ont proposé une lecture dansée des fabulettes de La Fontaine

( sur arbre perché... 06 28 07 04 81.

- Deux pépettes en goguette;trois textes courts:

Un extrait de " Vénus Erotica" d Anaïs Nin; cantique des Cantiques tiré de "Les yeux plus grands que le Ventre"de Cavanna;un extrait de " Les ages de la vie" de Christiane Singer.

- Manu : extraits de " Lusage du Monde " de Nicolas Bouvier et Thierry Vernet

- Pascal Delage :  une lecture silencieuse  de "100 soleils" de Michael Light, éditions de la martinière

- Fabrice : un poême de son cru:ci dessous

- Une pépette en solo:Extrait de " comme la grenouille sur son nénuphare"de Tom Robbins

 

Nano Nan  (poème)

Genèse de ce poème :

 

Les manifestations sur le tri, le recyclage sont en plein boum.

Mais jamais nous n'entendons parler du recyclage concernant les déchets issues des produits nano-technologiques.

Déjà que cette science nous est "vendue" pour ne pas dire imposée quasiment à notre insu.

Alors ce petit poème se veut une synthèse sur l'état de la chose.

Le titre lui, renvoie à la fois à la sirène des pompiers, ainsi qu'à un phrasé audible dans certaines cours d'école, mais surtout au refus d'un progrès (technique et mercantile) non contrôlé.

*******************************************************************

Nano Nan !

2012, 2012, est ce que tout le monde descend ?

Dans un XXIè siècle immonde et déchéant ?

C'est souvent l'impression,

que me donne mes semblables.

Et leurs grandes productions,

qui polluent sans un blâme.

S'en est même indécent !

Ils produisent de l'argent,

autant que de pollutions,

en louant le progrès,

et sa consommation,

qui, dans notre société,

sont ce que l'on nomme confort.

C'est le prix à payer, pour des hommes cons et forts :

- "As-tu le dernier cri ?" (petite voix féminine)

            - "Vu son prix c'est crédit !" (grosse voix masculine)

  - "Oui mais c'est si joli !" (petite voix féminine)

       - "et puis ça pète aussi !"(grosse voix masculine)

Nano-nécrologie ou nano-pollutions

Il n'en est que nenni, c'est une révolution.

On pourra donc tout faire, c'est Dieu dans une lotion.

Du moins c'est ce qu'ils disent à la télévision.

Comment peuvent-ils donc inonder

des "nanotechs" tous les marchés.

Et s'passer à outrance du principe d'précaution

Qu'est la base d'la science, dans son application.

Loi du marché, croissance, et mondialisation,

Facile à faire gober, mais moins à digérer.

C'pamphlet est plus pour vous une vision pertinente ?

Ou la lubie servile d'un terroriste en trans ?

Sachez que pour finir si vous applaudissez

N'oubliez pas de sourire car z'êtes surement filmés !

 

Publié dans la librairie

Commenter cet article